Pour une année qui déménage!

Bonne année 2019 à tous!

Avant de reprendre l’exposé des différentes créations qui naissent dans mon petit atelier, un peu de blabla que m’a inspiré la situation photographiée ci-dessous.

On m’a souvent demandé comment je fais pour coudre autant avec un bébé.

Bon déjà, étant en congé parental, j’ai du temps. Enfin, plus que si je travaillais on va dire. Sans minimiser le moins du monde le travail qu’implique avoir un enfant en bas âge évidemment tout en s’occupant accessoirement de ma grande et du reste.

Je n’ai pas de remède miracle et ce n’est pas toujours facile car je ne peux pas encore coudre pendant ses siestes (si tant est qu’il en fasse) car mes machines sont dans la même pièce. Donc j’improvise et je fais en sorte de coudre pendant qu’il joue autour de moi. Ouaip.

Il faut une bonne dose d’obstination (SI, je coudrai quoi qu’il arrive!), pas trop d’angoisse (quand il slalome entre mes jambes et dangereusement proche des pédales de machines notament) et une pincée de lâcher prise. Bon, ca me fait un peu mal au coeur quand il profite d’un moment de concentration pour jeter tous mes patrons par terre, mais je prends sur moi.

Exemple de lâcher prise

En passant, je me rends compte que cette photo permets en mise en situation d’une tenue que j’aime beaucoup faire porter à mon mini Le sarouel vu ici. et la brassière cache coeur vue ici. Des classiques que j’adore.

Pour finir, en général et comme je ne peux malheureusement pas coudre des heures à la suite, je commence comme je peux un ou plusieurs projets et j’avance l’un d’eux suivant le temps que je pense avoir et l’étape de couture à laquelle je me trouve. J’essaye comme ca d’éviter de rester bloquée sur un unique projet qui demande du temps que je n’ai pas et je continue un autre projet qui peut avancer plus vite.

Et vous vous faites comment?

2 réflexions sur “Pour une année qui déménage!

  1. Bonjour,
    Eh bien je me retrouve dans cette photo ! Ici c’est avec les épingles que mon numéro 3 adore jouer… Et non je n’ai pas peur qu’il les mette à sa bouche, ça lui apprend la dextérité fine (hihi) et il a bien compris que ça piquait, je lui ai montré, donc il fait attention. Mais il les renverse, les ramasse, les renverse, les remet dans la boîte, etc… Il aime aussi le tissu, alors pour ne pas abîmer les coupons, je le laisse farfouiller dans le bac à mini chutes. Soyons honnête, je repasse derrière pour ranger et les épingles et les chutes. Mais je le prends aussi sur mes genoux quand il essaie d’appuyer sur les pédales et je lui fait faire les retours arrière, ce genre de petites choses. Si je préfère néanmoins coudre en son absence, c’est quand même faisable je trouve. Et ça m’oblige à faire attention pour les situations dangereuses, éteindre systématiquement la machine dès que je ne couds pas, même si c’est pour deux secondes, la débrancher dès que j’ai fini une session couture, ranger les ciseaux loin de sa portée, etc.

    Pour ce qui est du nombre de réalisations couture avec des enfants et une vie de famille et pro, c’est dans mes projets d’utiliser le temps dont je dispose plus intelligemment. Car tout ce temps passé devant un écran (séries ou internet) est autant de temps perdu pour coudre… voilà une bonne résolution je trouve 🙂
    En tout cas merci pour cette photo, qui m’a bien fait sourire !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s